L-Lysine

Les acides aminés sont les composants de base des protéines. Les animaux en pleine croissance (tels que les porcs et les volailles) ont besoin d’acides aminés pour la fabrication de leurs tissus musculaires (protéines corporelles). Il y a au total 20 acides aminés formant les composants de base des protéines. Neuf d’entre eux ne peuvent pas être synthétisés par les animaux et doivent être apportés par voie alimentatire (ce sont les acides aminés essentiels). Les autres peuvent être fabriqués par les animaux à partir des protéines alimentaires. Composants de base des protéines, les acides aminés sont également nécessaires à diverses fonctions corporelles telles que le développement des organes ou encore le fonctionnement optimal du système immunitaire.

Le concept de la protéine idéale

Les animaux ne peuvent pas synthétiser les acides aminés essentiels. Ces derniers doivent donc être fournis par l’alimentation. Quand l’apport d’un de ces acides aminés essentiels est insuffisant pour répondre aux besoins de l’animal, on dit qu’il est limitant. La croissance de l’animal est alors pénalisée. Une fois les besoins en acide aminé limitant couverts par l’alimentation, l’acide aminé suivant devient à son tour limitant (deuxième acide aminé limitant, troisième acide aminé limitant, etc.). L’objectif est donc de connaître exactement les besoins de l’animal pour chaque acide aminé essentiel afin de couvrir par voie alimentaire chacun d’entre eux. C’est ce que l’on appelle le concept de la protéine idéale. Dans la pratique, c’est la lysine qui est le premier acide aminé limitant. C’est pour cette raison que l’on exprime toujours les besoins en acides aminés essentiels en rapport à la lysine.

Les acides aminés sont apportés par voie alimentaire grâce à l’utilisation d’ingrédients tels que les céréales, le tourteau de soja, etc.). Les diverses sources de protéines distribuées aux animaux ne sont pas parfaitement adaptées aux besoins des animaux. En effet, leurs ratios [acides aminés essentiels / lysine] ne permettent pas à l’organisme de fabriquer la “protéine idéale”. La teneur des matières protéiques en premier acide-aminé limitant est trop faible. La fourniture de tous les acides aminés essentiels par le biais des matières premières ne serait réalisable que si les protéines brutes étaient apportées en grande quantité. En outre, les protéines n’étant pas entièrement assimilées, l’excédent est excrété par l’animal. Ces protéines non digérées ont un impact négatif sur la santé de l’anima. Elles sont consommées par les bactéries pathogènes dans le gros intestin et peuvent provoquer des troubles intestinaux ainsi qu’une dégradation des conditions environnementales (excrétion d’azote).

Peu de protéines brutes, un apport optimal en acides aminés

Afin de satisfaire les besoins de l’animal, une nutrition optimale doit apporter des acides aminés en quantité suffisante et de façon équilibrée. Il est souhaitable de formuler des rations présentant une teneur en protéines brutes la plus faible possible afin de veiller à la santé des animaux et de préserver l’environnement. Cela est possible grâce à une supplémentation en acides aminés. Le formulateur peut ainsi maîtriser la quantité exacte de chaque acide aminé afin de répondre aux besoins des animaux tout au long de leur cycle de vie. Il est possible de maintenir une teneur en protéines brutes très faible, ce qui est idéal pour la santé des animaux et bénéfique pour l’environnement.

Connaître les besoins des animaux

Des recherches approfondies sont en cours pour déterminer les besoins exacts de l’animal pour chacun des acides aminés essentiels. Ces besoins dépendent de l’espèce (porcs, volailles) ainsi que du stade de vie de l’animal. Les besoins en acides aminés des porcelets sont par exemple très différents de ceux d’un porc en croissance ou d’une truie allaitante. D’autres facteurs tels que l’état de santé peuvent aussi avoir une influence sur ces besoins. Orffa et Ajinomoto Eurolysine investissent massivement dans la recherche afin de connaître ces besoins. Ces connaissances sont partagées avec nos clients. Nous leur permettons ainsi de formuler des aliments optimisés afin d’assurer à l’éleveur un bon niveau de performances à ses animaux ainsi qu’un impact environnemental limité.

Acides aminés pour l’alimentation

Orffa est le distributeur exclusif d’acides aminés fabriqués par Ajinomoto Eurolysine :

  • L-lysine – le principal acide aminé
  • L-thréonine – l’équilibre nutritionnel sur le terrain
  • L-tryptophan – un nutriment essentiel pour la croissance et la prise alimentaire
  • L-valine – pour libérer le potentiel de votre alimentation

Orffa est le distributeur exclusif de la DL-méthionine produite par Sumimoto.

La disponibilité peut dépendre de la région.

© 2020 Orffa • Clause de non-responsabilitéDéclaration de confidentialitéConnexion